Atelier d’écriture

Ecrire à partir de ses émotions et de ses rêves

Inventer une mélodie en chantant sous sa douche, griffonner un dessin tout en téléphonant, ça nous arrive à tous. Mais écrire sans y penser, cela semble impossible. Et pourtant chaque nuit nous créons des histoires dont nous sommes le héros.

Jean-Daniel Magnin

Depuis une vingtaine d’années, Jean-Daniel Magnin anime des ateliers d’écriture en France et à l’étranger, pour des amateurs et des professionnels. Il a accompagné Maryam Khakipour dans ses résidences artistiques auprès d’élèves du second degré, animé des stages en prison ou auprès de sans domiciles fixes. Pour l’Institut français, il a mené des ateliers d’écriture au Bénin et à Beyrouth. Il dirige un Atelier artistique pour les étudiants de deuxième année à Sciences Po Paris.

> nous contacter pour connaître nos prochains ateliers

Quelques ateliers d’écriture marquants dans notre parcours

• Avec le ministère de la Culture et l’Education nationale
Atelier d’écriture poésie et art numérique en milieu scolaire
avec des collégiens et lycéens allophones venant d’arriver en France
collège Paul Eluard et lycée Georges Brassens Evry/Courcouronnes

« La roue des destins expatriés

Il y a dans ce projet l’évidence d’un mélange d’art, de pédagogie et d’apprentissages,

né d’une rencontre entre deux artistes, une quarantaine d’élèves et deux enseignantes en Français langue seconde. »

Cahiers pédagogiques – Monique Royer 18 juin 2015

Ils viennent d’arriver en France et apprennent le français dans des classes FLS (Français Langue Seconde)
Lors d’une résidence territoriale d’artiste en milieu scolaire,  40 élèves allophones du collège Paul Eluard et du lycée Georges Brassens à Evry ont écrit des poèmes et raconté leur exil. Leurs témoignages et les textes qu’ils ont écrits en s’inspirant de fragments de poètes du XXe siècle constituent une base de donnée dans laquelle un logiciel viendra choisir au hasard parmi une trentaine de possibilités pour chaque séquence.

La réalisation de cette démo est le fruit du travail réalisé en milieu scolaire avec les dispositifs de scolarisation des élèves allophones et la collaboration de leurs professeurs Sabrina Ong (collège) et Nathalie Marchais (lycée). Résidence à l’initiative du ministère de la Culture (DRAC IdF), avec le soutien de l’académie de Versailles et de la Région Île-de-France.

• Avec le Centre Culturel Français de Cotonou
« Cabaret Blah Blah » atelier d’écriture en musique au Bénin

Le Printemps arabe vu d’Afrique noire. A l’Institut français de Cotonou, accompagnés du compositeur Mauro Cocceano, nous animons du 7 au 11 mars 2011 un atelier avec le fameux orchestre béninois « Gangbé brass band », des musiciens, des acteurs, des passionnés du verbe et du rythme, mais aussi des slameurs et des danseurs En cinq jours, tous écrivent et composent ensemble un spectacle musical sur le Printemps arabe alors jaillissant. Le dernier soir, ils présentent au public la maquette du Cabaret Blah Blah.

• Avec l’artiste conceptuel Jochen Gerz
Autour de l’installation « Les Mots de Paris »/Mission 2000 : atelier d’écriture avec des gens de la rue
publication quotidienne d’écrits de l’atelier dans  le journal Libération et sous forme de cartes postales traduites en cinq langues

 « Des mots, une phrase, en marge de Libération. Tous les jours, et jusqu’au 26 août, en dernière page du cahier d’été, nous publierons « Les mots de Paris » : une idée de l’artiste allemand Jochen Gerz pour accompagner son « ambassade des pauvres », installée jusqu’à la fin de l’été sur le parvis de Notre-Dame. Des artistes de théâtre les ont aidés à travailler leur expression corporelle et écrite lors d’une formation de trois mois. Manière de vaincre la peur de l’autre et dompter la colère. »

Libération — Edwige Audibert